27/06/2015

7 Choses Qu'un Patron Ne Devrait Jamais Dire À Ses Employés


Lorsque vous gérez votre personnel en votre qualité d'entrepreneur, votre patience est mise à rude épreuve par le manque de motivation de certains employés, des collaborateurs difficiles ou quelques salariés qui choisissent délibérément de ne pas répondre à vos questions, sapant au passage votre autorité. Le fait que vous soyez le patron d’une start-up ne signifie pas pour autant que vous êtes parfait à tout point de vue pour le job.


A la différence des salariés, il appartient au chef d’entreprise de faire preuve d'exemplarité lorsqu'il s'agit de communication verbale. Or, on dit parfois des choses, souvent sous l’emprise de la colère, que l'on regrette beaucoup plus tard. Vous ne pouvez pas vous permettre de tenir des propos désinvoltes quand vous ressentez de la frustration. La pire chose à faire est de commettre des gaffes sur le plan verbal qui peuvent démotiver l’ensemble du personnel, occasionnant parallèlement des problèmes d’ordre relationnel au sein de votre organisation.
Voici 7 phrases que vous ne devez jamais prononcer sous l’impulsion du moment.


1°)  « Si vous n'aimez pas ce que vous faites, je trouverai une autre personne pour le faire »

En tant que patron de start-up, vous devez prendre rapidement des décisions. Mais cela ne vous donne pas le droit de vous comporter comme une personne irrespectueuse. Un entrepreneur digne de ce nom use de son leadership pour motiver ses troupes en vue d’obtenir des résultats conformes aux objectifs qu’il s’est fixés.


Le fait de menacer vos employés de licenciement ou d’obtenir d’eux tout ce que vous voulez n’est pas soutenable. Bien entendu, ils doivent accomplir les tâches que vous leur demandez, au regard du lien de subordination envers vous. Mais, ils pourraient à moyen terme ressentir une certaine démotivation, ne pas avoir la volonté de faire plus que le strict minimum et chercheraient forcément à démissionner.


2°)  « C’est moi le chef ici. Faites ce que je vous dis ! »

Vos collaborateurs sont sans doute des personnes intelligentes et sensées qui éprouvent avant tout un sentiment de dignité et chercheront à préserver leur amour-propre. Ne vous attendez pas à ce qu’ils entrent dans votre jeu si vous vous aventurez à prononcer cette phrase. Lorsque vous demandez à vos salariés d'exécuter des taches dont vous ne vous souciez aucunement ou de respecter scrupuleusement vos instructions que vous n’appliquez pas à vous-même, vous ne gagnerez ni leur estime, ni leur respect, ce qui pourrait ternir votre réputation.



3°)  « Je n'ai pas le temps pour cela »

Pourtant, c'est vous le chef, et c'est vous qui êtes supposé organiser votre temps de travail pour recevoir vos collaborateurs en vue de régler les problèmes rencontrées au sein de votre start-up ! Au lieu de rejeter de manière catégorique la requête d’un employé, prenez quelques minutes à l’avenir et accordez-lui toute votre attention.



4°)  « Estimez-vous déjà heureux d’avoir un emploi »

Si c’est réellement ce que vous pensez de la situation professionnelle concernant les membres de votre équipe, cherchez à retourner le problème en vous disant que c’est plutôt vous qui avez la chance d’être entouré de personnes compétentes.


Si vous avez embauché un nouvel employé, c’est parce que vous estimez qu'il possède les compétences requises pour exécuter différentes tâches au sein de votre start-up. Il s’agit donc d’un contrat de travail et non d’un contrat de reconnaissance. Aucun employé n’apprécie de se trouver dans un environnement où il doit se sentir redevable envers son employeur.
Dans le cas où les choses ne passent pas comme prévu avec un membre de votre équipe, agissez en professionnel et traitez le problème qui vous préoccupe sans chercher à tout prix à le culpabiliser.
L’idée selon laquelle vos employés ont le devoir de vous « faire la courbette » - puisque vous leur donnez la chance de travailler dans votre entreprise  - est complètement saugrenue et laisse penser que vous manquez cruellement de leadership.






5°)  « Pourquoi êtes-vous la seule personne avec qui j'ai ce problème ? »

Lorsqu’un employé est confronté à un problème de rendement ou n’en fait qu’à sa tête, vous devez traiter le problème en toute discrétion en organisant un entretien avec l’intéressé dans votre bureau. N’hésitez pas à lui rappeler les objectifs de votre start-up et toutes les tâches qui lui incombent contractuellement. Le cas échéant, déterminez les lacunes à combler et fixez une session de formation.
Si l’employé est relativement coopératif, mais vous rend parfois la vie dure à propos d’une situation particulière, il se peut qu’il passe des moments difficiles au travail ou sur un plan personnel. Demandez à le rencontrer, soyez à l’écoute de ses préoccupations et soyez réceptif aux propositions alternatives qu’il pourrait vous présenter.


Peu importe le problème, ne tirez pas de conclusions hâtives en affirmant que votre salarié est entêté et évitez de le comparer aux autres collègues.


6°)  « Vous n’avez pas idée du stress que je subis tous les jours »

Chacun a son propre ressenti du stress. Certes, le poids de vos responsabilités de chef d’entreprise constitue une entrave à votre bien-être au travail.



Mais ce n’est pas une raison pour dévaloriser le travail de vos employés ou chercher à les culpabiliser pour des événements dont ils ne sont pas responsables en évoquant le stress que vous subissez.
En votre qualité de patron de start-up, vous devez apprendre à gérer vous-même ce stress au quotidien en centrant votre attention sur une pensée positive.


7°) As-tu pris la peine de regarder mon nom qui est inscrit sur la porte de ce bureau ?

Même si vous avez investi du temps et de l'argent à bâtir votre entreprise de vos propres mains, ce n’est pas une raison pour vous comporter comme si vous étiez le président des Etats-Unis (quoique le locataire actuel de la Maison Blanche semble être une personne plutôt  humble !)
Faire étalage de son pouvoir suprême de façon arrogante nuit à la productivité et à l’adhésion de chacun. Gardez à l’esprit que vous ne pourrez pas faire tourner la boutique sans l’implication du personnel.




                                 Contributeur: Harley McKenson
Fondateur & Gérant de www.McKenson-Invest.com
Suivez nous sur tweeter:                     Start-up & Co